Divers Portraits

Christian chenay, le doyen des médecins de france

Christian Chenay, 98 ans, est le plus vieux médecin de France encore en exercice. Chaque semaine, il continue de recevoir des patients dans son cabinet de Chevilly-Larue (94). De façon bénévole, il se rend également tous les mardis dans une maison de retraite pour soigner d’anciens missionnaires. Silver Alliance est partie à la rencontre de ce médecin au parcours exceptionnel.
Christian Chenay
Celine Fiaudrin
22 avril 2020 12 minutes de lecture

La vie romanesque de Christian Chenay

Né le 20 juin 1921 à Angers (Maine-et-Loire), l'histoire de Christian Chenay, le plus vieux médecin en exercice de France, est loin d'être un long fleuve tranquille. « Mon père ne voulait pas d’enfant, alors ma mère a tenté de se faire avorter, mais je me suis accroché à la vie ! C’est peut-être un bon début : ça vous apprend à ne pas stresser », explique le docteur.

Lors de la Seconde Guerre Mondiale, alors que la France subit l’occupation allemande, Christian Chenay est réquisitionné par le Service du travail obligatoire (STO). « C'était la loi et mes parents m'ont vivement encouragé à ne pas l’enfreindre. Alors je suis parti, mais avec la ferme intention de fausser compagnie », raconte-t-il. Alors qu'il est en route pour Dresde, en Allemagne, il réussit à s'échapper en sautant du train en marche. Une décision dont il garde encore aujourd'hui des séquelles physiques, mais qui va changer sa vie à tout jamais. « J'ai bien fait, car la ville de Dresde a été bombardée en février 1945. Tous ceux qui sont partis ont été tués ».

De retour en France, Christian Chenay s'inscrit à la faculté de médecine de Nantes. Pour financer ses études, il devient soudeur sur le chantier naval de Saint-Nazaire. « À l’époque, j’étais porté disparu. J’ai donc passé quatre ans sans pouvoir communiquer avec ma famille alors que je me trouvais pourtant à 80 km d’eux », se souvient le plus vieux médecin de France.

À la Libération, le jeune homme obtient un poste d’interne en psychiatrie aux hôpitaux de la Seine et devient, en parallèle, assistant à la faculté des sciences en physiologie. Christian Chenay part ensuite aux Etats-Unis : il est alors chargé de cours et se spécialise dans le cerveau et les nerfs. À son retour en France en 1950, il choisit la médecine de ville. Il s'installe dans un premier temps à Athis-Mons (Essonne), avant d'ouvrir son cabinet médical à Chevilly-Larue (Val-de-Marne), commune dans laquelle il exerce depuis 1951.

Le regard de Christian Chenay sur la médecine... et la société

Tout au long de sa carrière professionnelle, le plus vieux médecin de France encore en exercice a vu la médecine et le comportement des patients se transformer, notamment avec l'arrivée d'Internet. « Aujourd’hui, les patients viennent à mon cabinet après avoir fait des recherches en ligne et me réclament tel ou tel médicament alors qu’ils n’en ont pas besoin » regrette-t-il. Christian Chenay constate également la résurgence de la tuberculose et de la syphilis, dont les traitements n’existent plus. « On trouve heureusement des traitements alternatifs, mais ils coûtent dix fois plus chers et marchent moins bien… Cette situation est dramatique, tout comme la pénurie de vaccins. 7 ou 8 enfants sont morts de la rougeole l’année dernière », déplore-t-il.

Au cours de sa carrière, le doyen des médecins de France a également été témoin de la montée de la violence dans la société. « Vous savez, les patients qui ne vous payent pas, ce n’est pas grave. Le pire, c’est les hold-up », explique-t-il. Victime d’une agression et de plusieurs cambriolages, Christian Chenay a dû installer un système de vidéosurveillance dans son cabinet pour se sentir plus en sécurité dans l'exercice de ses fonctions.

Le médecin déplore également la manière dont sont traitées les personnes âgées en France. « J’ai eu comme patient un vieil Africain de 75 ans. Ses enfants l’ont fait venir d’Afrique et ils l’ont laissé là. Ils l’ont déposé dans un foyer sans un sou en lui disant « Papa débrouille toi », explique-t-il. Avant, on gardait les gens chez eux, maintenant on les colle à l’hôpital. Notre société est de plus en plus individualiste ». L’auteur du livre Et si la vieillesse n’était pas un naufrage ? Seniors, réveillez-vous ! explique d'ailleurs que « les personnes âgées ne sont pas toujours bien renseignées et certaines personnes mal intentionnées en profitent pour les arnaquer. Alors je suis sûr que des organisations, comme la Silver Alliance, qui les dirigeront vers des entreprises sérieuses, ça ne peut que les aider ».

Malgré toutes ces difficultés et son âge avancé, Christian Chenay continue de recevoir des patients tous les lundis et mercredis matin. « Les médecins sont une race en voie de disparition, les infirmières aussi… À Chevilly-Larue, nous sommes trois médecins pour 19 000 habitants et je suis le seul à recevoir sans rendez-vous. Je prends les trente premiers patients qui arrivent. Je continue pour les malades », explique le doyen des médecins français qui se rend également tous les mardis dans une maison de retraite pour soigner d’anciens missionnaires atteints de la maladie de Parkinson, d’Alzheimer ou de cancers.

D'ailleurs, pour cet infatigable docteur, l’âge n’est pas un obstacle à l’exercice de son métier. « Il y a pas mal de médecins centenaires. L’âgisme, la retraite à 60 ans, c’est une spécialité française. Aux Etats-Unis, le problème ne se pose pas, en Allemagne non plus, et encore moins au Japon ». Fait surprenant : son fils, avec qui il a travaillé pendant 37 ans, est même parti à la retraite avant lui, à l’âge de 65 ans !

Les secrets de la longévité de Christian Chenay

« J’ai remarqué que tous les centenaires qui sont encore en bon état ont eu une vie très agitée, très compliquée, mais qu’ils sont tous parvenus à surmonter leur stress », explique le plus vieux médecin de France encore en exercice. D'ailleurs, pour lui, il est important de prendre la vie du bon côté : « Aujourd’hui, c’est aujourd’hui, et demain, ce sera demain ».

En outre, Christian Chenay reconnaît avoir eu, tout au long de sa vie, une bonne hygiène de vie. Il encourage d'ailleurs ses patients à respecter quelques règles simples : adopter un régime méditerranéen, ne pas fumer, pratiquer une activité physique régulière, mais surtout ne jamais s’arrêter. « Je me suis aperçu que lorsque les personnes âgées arrivent en maison de retraite, elles sont rapidement prises dans leur traintrain quotidien "on se lève à telle heure, on mange à telle heure, on participe à la journée loto…" et elles s’abrutissent très vite ! ». Rester actif est donc l'un des secrets du doyen des médecins français pour rester vivre le plus longtemps possible à domicile et éviter de finir ses jours à l'hôpital.

Mais selon lui, « être bien accompagné, c’est plus important que le reste ». Le médecin le plus âgé de France partage sa vie avec Suzanne, une Vietnamienne septuagénaire, qu’il a épousé à l’âge de 91 ans. « Cela fait 17 ans qu’on est ensemble et ce sont les 17 meilleures années de ma vie », confie Christian Chenay qui conclut l'interview par un conseil aux futures générations : « Je conseille aux plus jeunes de rester jeune jusqu’à un âge avancé ! ».


Vous souhaitez partager votre histoire ou celle de l'un de vos proches ? Silver Alliance recherche des témoignages de seniors autour de sujets divers et variés. Contactez-nous à l’adresse contact@silveralliance.fr

© Silver Alliance 

Vous devez vous connecter pour voter ou dénoncer du contenu.

Il n'y a pas encore de commentaires.
Commentaires (0)

Vous devez vous connecter pour publier un commentaire.

Dossier spécial
« yes + » : le dispositif « yvelines etudiants seniors » s'intensifie

Mis en place au lendemain de la canicule de 2003, le dispositif Yvelines Etudiants Seniors (YES) vise à rompre, durant l'été, l'isolement des personnes âgées du territoire yvelinois&nbs...

22 mai 2020 5 minutes de lecture
d’articles

à lire ce mois-ci