Emploi Emploi

Qui rechigne le plus à effectuer des tâches ingrates au travail ?

Qui rechigne le plus à effectuer des tâches ingrates au travail ?
Stéphanie Moreau
06 juillet 2020 5 minutes de lecture

Toutes les générations pensent qu'ils sont les plus nombreux à effectuer les tâches les plus ingrates au travail

43 % des 18-30 ans acceptent les basses besognes quand les 30-50 ans sont 55 % et les seniors 59 %

73 % des plus de 50 ans ne délèguent pas leurs tâches ingrates contre 43 % des jeunes



Paris, 30 juin 2020

QAPA, la plateforme de recrutement par l'intérim, a interrogé plus de 4,5 millions de personnes pour savoir qui des jeunes, des adultes ou des seniors n'avaient pas peur du travail pénible ou déplaisant.   

Lien officiel : www.qapa.fr

*Méthodologie : Sondage réalisé le 25 au 29 juin 2020 auprès de 4,5 millions de candidats sur la plateforme QAPA. Analyse réalisée par quotas. Parmi ces personnes interrogées, 52 % d'entre eux sont des non-cadres et 48 % sont des cadres. Toutes les informations mises en avant par les candidats sont déclaratives.


C'est dur, dur de travailler...

Toutes les générations ont-elles le sentiment  de se faire avoir au travail ? Une chose est sûre, les 18-30 ans sont les plus nombreux à penser qu'ils ont souvent des tâches rébarbatives à effectuer à plus de 78 %. Ils sont bien loin devant les 35-50 ans avec 66 % de représentativité ou les seniors avec 61 %.



Qui s'y colle ?  

Les personnes qui rechignent le moins à réaliser des missions ingrates sont les plus de 50 ans à 59 %. En revanche, les adultes ne sont que 55 % à les accepter et les jeunes sont plus de 57 % à rechigner. Ce constat est même validé par les 32 % de jeunes qui ne refusent jamais les tâches ingrates alors que les adultes sont 46 % dans ce cas et les seniors plus de 59 %.



La patate chaude

Non seulement, les jeunes traînent des pieds pour les choses peu sympathiques au travail mais en plus ils sont 18 % à essayer de les donner à quelqu'un d'autres à chaque fois et 39 % de temps en temps. Alors que les adultes sont 59 % à ne pas déléguer ce genre de tâches et les seniors plus de 73 %.



Sinon...  

La crise sanitaire et la crainte de perdre son emploi, n'ont que peu d'incidence sur l'acceptation ou non des tâches ingrates. C'est en effet ce que déclarent 66 % des jeunes, 69 % des adultes et 67 % des seniors interrogés sur cette question.


Oui c'est vrai !

Fait intéressant, les jeunes sont lucides quant à leur prédisposition à éviter les missions désagréables. En effet, alors que les plus de 50 ans sont 55 % et les 30-50 ans sont 59 % à penser que les jeunes rechignent le plus à effectuer les tâches ingrates, les 18-30 ans sont 57 % à déclarer la même chose.



QAPA en 4 chiffres :

+500 entreprises clientes,

+10 000 intérimaires salariés par QAPA,

+50% des offres d'emploi reçoivent des profils disponibles en moins de 4 heures,

20% des intérimaires sont recrutés en CDI après 3 mois de mission.


Source : Communiqué de presse de QAPA.

Vous devez vous connecter pour voter ou dénoncer du contenu.

Il n'y a pas encore de commentaires.
Commentaires (0)

Vous devez vous connecter pour publier un commentaire.

Dossier spécial
Comment gérer une entreprise quand tous les salariés sont en télétravail ?

La France, comme le reste du monde connait une crise sanitaire sans précédent. Depuis le début de cette crise, le mot d'ordre pour lutter efficacement contre la diffusion du Coronavirus est de limiter...

02 avril 2020 6 minutes de lecture
d’articles

à lire ce mois-ci